J'ai comme qui dirais, envie de gueuler un bon coup...

Le 9 avril dernier nous (Who, mon principal collègue, et moi même) avons eu un accident de voiture (en revenant d'une opération de maintenance sur le serveur, comme c'est ironique...) a cause d'un touriste a priori arrêté en warning en plein milieu de la route après une côte sans visibilité (celon sa version, il s'apprêtait a prendre une rue a gauche et était gène par des voitures arrivant en face, mais ce n'est pas le propos, et je suis certain d'avoir vu le warning et non le clignotant...) . Personne n'a été blessé mais notre voiture totalement détruite par un choc dans un arbre, en tentant d'éviter le type de devant qui a maigres tout été touché et par un mec qui nous est rentré dedans juste après)

L'assurance ne prend rien en charge, l'assistance uniquement les frais de l'enlèvement de la voiture, on en a eu pour 250 euros pour qu'un garage véreux gardent la carcasse quelques jours et la restitue dans la propriété ou nous sommes hébergés contre services en banlieue de Paris.

Mais bref, pour en revenir à l'accident en lui même, les pompiers sont arrivés, et ont pratiqué les examens de base puis un ****** du SMUR (Service mobile d'urgence et de réanimation) c'est pointé, il a été voir chaqu'un des accidentés (et personne n'avais rien, mais ça les pompiers l'avaient déjà vu) et, c'est véridique, n'a fait en tout et pour tout que demander : "tout va bien? vous vous sentez bien?" (enfin et encore, moi il ne m'a même pas adressé la parole !). Il n'est même pas resté une minute avec chaqu'un, mais comme il compte le temps d'arriver sur le site il prétend être resté en tout 43 minutes et divise le temps a 11 minutes par patients (et puis quoi encore, c'est limite si il avais été la pour prendre un café dehors avec les pompiers).

Bref, quelques jours plus tard, alors que sur les lieux, aussi bien pompier que gendarme que médecin de paille) nous ont AFFIRMES qu'il n'y aurais aucun frais a part la consultation a l'hôpital (dans les 10 euros il me semble) nous avons reçu who et moi une lettre nous informant que nous devions 640 euros par personnes pour l'intervention du SMUR et qu'il était possible de le réduire a 240 euros en leur fournissant nos attestations de securité sociale.

Mais pour qui ils se prennent ?! J'imagine bien les médecins du SMUR entrain de faire du porte a porte dans les immeubles pour facturer 600 euros a chaque personnes qui ouvriraient et répondraient a diverses questions sur leur santé. ça ne m'entonnerai même pas...

Nous avons contesté auprès de l'hôpital, expliqué que bien que nous ayons vu le médecin nous n'avons eu aucun rapports avec lui si ce n'est "comment ça va ? -bien", ils ne veulent rien entendre, a partir du moment ou on a ÉTÉ EN CONTACT avec lui, on est considérer comme un patient.

C'est sans parler de leur méthodes de facturation, ils divisent le temps total par le nombre de patient, heureusement qu'il n'y avais pas de blessés, parce que si il reste un bon moment avec lui, a 600 euros la demi heure par demi heures ENTAMÉES, on en aurais chaqu'un eu pour le double, voire plus.

Donc, non seulement l'hôpital prétend que la facture est bel et bien due, mais également ose écrire dans la lettre de réponse : "si vous ne pouvez pas payer la somme de 240 euros, vous pouvez transmettre la facture directement a votre mutuelle" ! Bon, je vois que leur raisonnement est clair, hein, tout le monde est maintenant censé pouvoir s'offrir une mutuelle ! Pourtant, justement, si on ne peux pas avancé 240 euros, je vois mal comment on pourrais se payer une putain de mutuelle.

En bref on se retrouvent avec 440 euros de frais pour RIEN, pour avoir VU un type en blouse blanche pendant trente secondes, qui aurais tout aussi bien pu être un passant dans la rue vu la teneur de la haute discutions intellectuelle que nous avons eu avec lui. Et on ne peux pas payer. On a déjà du mal a payer les différentes factures légitimes, alors une dépense de 440 euros, c'est tout bonnement impensable.

Le "peu" d'argent qu'on a de coté va servir a acheter une voiture d'occasion et lancer le corridor en temps que société, en bref, régler la somme avec ce serais ni plus ni moins que se pénaliser encore plus alors qu'on peine a sortir de la merde. Pas de boulot en interim, le freelance marche pas... C'est une autre histoire mais qui comporte la aussi son lot de paradoxes : on ne prend que les gens qui ont encore et toujours plus d'expérience professionnel, mais pour avoir de l'expérience il faut déjà avoir pu travailler, ect...

Je suis dégouter par cette histoire, je refuse catégoriquement de verser le moindre sou pour cette imposture grotesques et je ne puis qu'espérer votre soutiens a tous. Si vous avez la moindre suggestion pour nous venir en aide, vous serez bienvenu.

Salut.