Qu'est ce que le sommeil polyphasique ? C'est simple : Le rythme de sommeil que nous pratiquons habituellement est un rythme monophasique. Nous ne dormons qu'une seule fois par jours durant une longue durée. A contrario, un rythme polyphasique consiste a fragmenter ses périodes de sommeil en plusieurs de plus courte durée.

La phase de sommeil est subdivisée en plusieurs périodes ou le cerveau et l'organisme rentrent dans des etats de fonctionnement très différents. Ces stades sont considérés comme etant au nombre de 4 :

  • Le sommeil leger : le corps est engourdis, les muscles ont de léger spasmes, la respiration et le rythme cardiaque ralentissent, la température corporelle baissent un peu. Le moindre bruit inhabituel nous ramène dans un état d'éveil.
  • Le stade 2 : l'activité cerebrale baisse largement, les sensations décroissent, un bruit suspect ou une variation lumineuse est cependant toujours capable de nous réveiller.
  • Le sommeil lent profond : vous êtes presque totalement isolé du monde extérieur, les muscles sont relâchés, les constantes corporelles basses, c'est étrangement la période propice au somnambulisme.
  • Le sommeil paradoxal : Les muscles sont aussi relâchés que pendant le sommeil lent profond mais l'activité cérébrale s'accroît et deviens très intense. Les yeux ont souvent des mouvements frénétiques sous les paupières. le pouls et la respiration sont irréguliers.Cette période de sommeil paradoxal est celle où l'on rêve de façon intense. Il n'est pas difficile de réveiller quelqu'un durant cette phase, et il se souviendras souvent de ses rêves de manière très détaillée.

Ces stades se répètent durant toute la nuit de sommeil, en moyenne chaque cycles durent entre 1h10 et 1h40.

Revenons en au sommeil polyphasique, celui ci part du principe que le corps peux finir par s'adapter, lorsque les contraintes imposées ne permettent pas de faire autrement, à un autre schéma cyclique. Ainsi en s'imposant des siestes de 30 minutes toute les trois heures par exemple, le corps finit par s'adapter a de micro sommeils de 30 minutes ou les phases 1,2 et dans une moindre mesure, 3 perdent largement de l'importance. L'organisme "apprend" ainsi a passer directement en sommeil profond puis paradoxal, jugé par certains comme la phase de réparation psychique, alors que la phase 3 est la phase de récupération physique.

Aucuns effets a long terme n'a été constaté chez les pratiquants du sommeil polyphasique mais aucun rapport de pratiquant ne porte sur des pratiques d'une durée supérieure a 5 ans, et très peu d'études scientifiques sur le sujet ont été menés. Une des principales critiques médicales faite au sommeil polyphasique porte sur les risques engendrés par la quasi suppression des phases 1 et 2. Celons les pratiquants, les effets a court terme après avoir passé une douloureuse phase d'adaptation ressentie comme une privation de sommeil est au contraire une sensation d'avoir plus d'énergie que lors d'une pratique monophasique ainsi qu'une plus grande proportion de rêves lucides. Notons également un plus grand appétit, pouvant s'expliquer par la durée d'éveil augmenté alors que la durée de sommeil totale est réduite a environ 5 heures par jours.

Il existe au moins 4 schemas majeurs d'organisation polyphasique du sommeil :

-Uberman : 1 sieste de 30 minutes à 1 heure toute les 3h (6 fois dans la journée), les effets décrits si dessus sont le plus visibles avec ce rythme là, celons les partisans, mais aussi le plus dur a mettre en place, et le moins adapté a la vie en société. La durée de sommeil passe ainsi de 3 a 6 heures dans une journée.

-Everyman : 1 sieste de 30 minute à 45 minutes , 3 fois dans la journée, et une nuit d'environ 3 à 5 heures de sommeil consécutif. Il est plus facile a combiné avec une vie active, et d'après certaines personnes, plus simple a s'y adapté. Les effets secondaires décrits dans le cas du schéma uberman sont moindres ici. L'on y dort entre 4h30 et 7h par jours.

-Dymaxion : Aucun dormeurs polyphasiques actuel n'a réussi a s'adapter a ce rythme de sommeil. Il consiste en 4 siestes d'une heure réparties dans la journée. Possiblement accompagnés de siestes de 15 minutes chaque fois que le besoin s'en fait sentir.

-Biphasique: Il s'agit ici bien d'une organisation polyphasique mais en rien similaire au précédente, en effet il est ici simplement question de deux sommes dans la journée. L'un plus long la nuit et l'un plus court le jour. Ce mode d'organisation est adoptée par une proportion non négligeable de personnes qui n'en ont pas toujours conscience. En effet par exemple, faire une sieste de quelques heures après le repas du midi puis dormir la nuit, est un exemple de sommeil biphasique.

Les principaux intérêts du sommeil polyphasique sont de reduire la durée de sommeil nécessaire par jours et d'optimiser ainsi la durée de temps libre en éveil. Son principal inconvénient est son incompatibilité presque totale avec l'organisation sociale actuelle.