La Taniere Des Loups

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Diaspora*

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi, février 10 2012

Reprises externe

Repris depuis facebook (bhouh, pas bien, Diaspora* c'est mieux et plus éthique!)

Verrik Saedroth Kurr :

Il faut encore combien de morts avant que l'Etat réagisse?

La hausse des suicides liés à la crise, une réalité ignorée - LeMonde.fr

www.lemonde.fr

Le Monde.fr - Pour le professeur Michel Debout, il faut imputer à l'augmentation du chômage entre 2008 et 2011 un surcroît de 750 suicides et 10 780 tentatives.

Scheindorf Herljos :

Pourquoi reagirait-ils ?

Que les "pauvres" se suicident, c'est parfait pour eux. Tout juste ce qu'ils veulent, sans même qu'ils aient a se salir les mains. C'est la seul difference entre ce qu'ils apellent "democratie" et ce qu'ils appellent "dictature"



Verrik Saedroth Kurr :

Se lever tot, se préparer, aller à l'arrêt de bus, attendre le bus, raler parce que le bus est en retard, raler parce qu'on est en retard. Méditer sur la vie. S'apercevoir que tout ce qu'on considère comme normal relève de l'utopie, que tout ce qu'on considère comme dystopique est devenu ou en passe de devenir réel. Se dire qu'en plus il fait un putain de froid dans cet arrêt de bus qu'aucun bus ne dessert...

Fuck this shit, I go back home.

Rentrer, finir son café, se remettre en pyjama, ressortir son pc de son sac, rallumer son pc. Parce que merde.

Scheindorf Herljos :

Celà ne serai pas utopique si l'on ne se laissai pas marcher dessus. le mythe de la non-violence est venu compléter l'arsenal de l'immobolisme, comprenant deja la peur du changement et le syndrome de l'otage considerant son ravisseur comme bon pour lui en toute situation. si une substance permetant de s'affranchir des conditionements (et une chose similaire a ete decouverte il y a quelque temps) ou de couper les emotions, etait rependu dans l'air, je suis sur qu'une revolution mondiale se produirai rapidement : la peur d'agir et les illusions de confort mental seraient rompus.

lundi, décembre 26 2011

Technocratie Réele Maintenant !

Un petit billet, que j'ai posté avant sur Diaspora* :

La technocratie est un courant de pensée née dans les années 1920 et ayant perduré jusqu'à environ 1945. Résolument trop "SF" pour l'époque, celle ci a décliné et ne ressurgit qu'aujourd'hui au sein de différent mouvements. Car à l'heure actuelle, crise mondiale du capitalisme, et à l'aube du probable avènement des IA fortes, il est plus que jamais temps de la mettre en pratique :

La Technocratie que nous soutenons diffère de celle de 1940 ; elle est basée sur ces principes : - Le gouvernement doit être composé de scientifiques et techniciens , réunis en Technats administratifs. Ils gèrent, chacun dans leurs domaines respectifs, les divers aspects concrets de la vie. N'importe quel citoyen qualifié peux devenir membre de l'unité administrative après avoir prouvé ses compétences dans le domaine couvert. - Les décisions locales concernant la vie quotidienne appartiennent aux conseils administratifs communaux, constitués de citoyens volontaires dont les représentants auprès du Technat sont tirés au sort pour une période à déterminer. - L' éducation est libre et accessible a tous, le savoir encouragé et valorisé. - L'économie de marché doit être remplacé par une économie basée sur les ressources ( EBR ). Les productions équitablement repartis celons les besoins réels. - Le travail ne doit plus être valorisé comme unique objectif de vie, il seras tout a fait normal de pouvoir vivre sans travailler : toute main d'œuvre pouvant être remplacé par des machines, doit l'être pour le bien de tous. Les journées de travail seront donc réduites a 3 jours de 8h par périodes de 6 jours, et un calendrier de mise en œuvre mis en place par le conseil administratif communal, sous supervision du Technat, pour que chaque jours soit valorisé a son maximum. - Le pouvoir est décentralisé, les Technats repartis sur le territoire s'organisent via le réseau informatique, à la maniéré d'un système Pair-à-Pair.

C'est une ébauche. Vos commentaires ?